Salvini n’est pas prêt d’excuser la France pour la reconduction de migrants en Italie

Salvini n’est pas prêt d’excuser la France pour la reconduction de migrants en Italie

Le gouvernement italien a exprimé son mécontentement suite à la reconduite sur son territoire de deux migrants par la gendarmerie française le 12 octobre dernier.
Selon Rome, ce n’est pas la première fois que la police tricolore se permet d’intervenir en Italie.
Dans le cadre d’une mission de reconduite à la frontière vendredi matin, une fourgonnette des forces de l’ordre françaises est entrée sur le territoire italien pour déposer des clandestins dans la localité italienne de Clavière.
Cette affaire a particulièrement énervé le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, partisan d’une ligne très dure en matière d’immigration. «Si certains pensent vraiment pouvoir nous utiliser comme le camp de réfugiés de l’Europe, en violation des lois, des frontières et des accords, ils font une grossière erreur», a-t-il assuré, allusion faite au voisin français.
De son côté, la préfecture française des Hautes-Alpes a reconnu une «erreur» et un «incident», ce qui est insuffisant de l’avis du leader de La Ligue (extrême droite). «Nous n’acceptons pas d’excuses», a déclaré mardi Salvini.
Ce n’est pas la première crise de la sorte entre Rome et Paris. Pour rappel, le 30 mars dernier, des policiers français s’étaient introduits à la gare de Bardonecchia pour faire passer un test d’urine à un clandestin, ce qui s’était soldé par un incident diplomatique. Le ministère italien des Affaires étrangères avait même convoqué l’ambassadeur de France à Rome pour lui demander des explications à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *