Maroc: Le Roi réorganise la formation professionnelle pour dynamiser l’emploi des jeunes

Maroc: Le Roi réorganise la formation professionnelle pour dynamiser l’emploi des jeunes

Au Maroc, l’emploi des jeunes à travers l’adéquation entre formation et emploi est en tête des priorités du Roi Mohammed VI, qui a présidé lundi à Rabat, une réunion consacrée à la mise à niveau du système de la formation professionnelle et son adaptation aux besoins du marché afin d’améliorer l’employabilité des jeunes.

De premières mesures à prendre par les départements concernés ont été présentées au Souverain au cours de cette séance de travail, parmi lesquelles la restructuration des filières de la formation professionnelle. Les propositions portent également sur la création d’une nouvelle génération de centres de formation et de qualification des jeunes.

La systématisation du conseil en orientation précoce des élèves vers les filières professionnelles, la formation par alternance, l’apprentissage des langues ainsi que la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes dans leurs domaines de compétence, ont également été examinés.

Tout en ordonnant le développement de nouvelles formations dans les secteurs classiques grands pourvoyeurs d’emplois pour les jeunes (industrie, services, BTP, agriculture, pêche, artisanat…), le Souverain marocain a mis l’accent sur la nécessité de développer davantage l’offre de la formation professionnelle.

Ceci, en adoptant de nouveaux standards de qualité, notamment dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme de façon à stimuler et accompagner l’essor essentiel de ce secteur stratégique pour le Maroc.

La formation dans le secteur de la santé, incluant les métiers paramédicaux et de techniciens de santé, fait également l’objet d’une attention particulière du Souverain marocain qui a donné des orientations pour la mise en place de formations qualifiantes courtes de près de quatre mois.

L’objectif est d’offrir l’opportunité aux personnes avec une expérience dans le secteur informel, d’intégrer le secteur formel et de valoriser ainsi leurs savoir-faire et leurs aptitudes.

Une commission présidée par le chef du gouvernement a été chargée par le Roi de soumette dans un délai de 3 semaines un programme de projets et mesures précis et d’application immédiate.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *