RSF condamne la saisie d’un quotidien égyptien de l’opposition

RSF condamne la saisie d’un quotidien égyptien de l’opposition

Reporters Sans Frontières (RSF) a condamné la saisie, en Egypte, des locaux du quotidien Al Mesryoon (Les Egyptiens), un journal de l’opposition proche de la confrérie des Frères musulmans.

D’après Gamal Sultan, rédacteur en chef d’Al Mesryoon, les forces de l’ordre ont investi lundi les locaux de cet organe de presse appartenant aux Frères musulmans.

Cette opération entre dans le cadre de la décision d’une commission judiciaire qui a ordonné le 11 septembre dernier la confiscation des avoirs, entreprises, médias, associations de plus d’un millier d’adhérents à cette confrérie inscrite sur la liste égyptienne des organisations terroristes.

De l’avis de la responsable du bureau Moyen-Orient de RSF, Sophie Annuth, «la confiscation du journal Al Mesryoon est arbitraire et doit être annulée», a-t-elle déclaré dans un communiqué, précisant que «les autorités égyptiennes font une nouvelle fois la preuve de leur intolérance à la critique, si modérée soit-elle».

Dorénavant, Al Mesryoon sera contrôlé par le journal gouvernemental Akhbar Al Youm, «ce qui va entraîner un changement de la politique éditoriale», déplore RSF.

D’après l’Association pour la liberté de pensée et d’expression (AFTE), basée au Caire, le site web du quotidien des Frères musulmans fait partie à l’instar de celui de RSF, des 500 portails électroniques bloqués en Egypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *