Hospitalisation d’un militant des Pussy Riot en Allemagne

Hospitalisation d’un militant des Pussy Riot en Allemagne

Un activiste du groupe contestataire russe Pussy Riot, figurant parmi les quatre militants qui s’étaient introduits sur le terrain où se jouait la finale de la coupe du monde de football 2018, a été hospitalisé en urgence à Berlin.

Piotr Verzilov a été acheminé dans la capitale allemande par avion médicalisé dans la nuit de samedi à dimanche, en compagnie de ses proches qui assurent qu’il s’agit d’une tentative d’assassinat par empoisonnement.

Ce militant de 30 ans, qui dispose aussi de la nationalité canadienne, avait été hospitalisé depuis mardi dernier à Moscou dans un état qualifié de «grave».

D’après Jaka Bizilj, le responsable de l’ONG allemande de défense des droits humains «Cinema for Peace», qui appuie Pussy Riot et a organisé son évacuation sanitaire de Moscou, «il était important pour la famille qu’il soit hospitalisé le plus vite possible hors de Russie».

«C’est la raison pour laquelle nous avons dépêché un avion-ambulance à Moscou et nous espérons qu’il va pouvoir être possible de l’aider rapidement à Berlin et de voir si et comment il a été empoisonné en Russie », a-t-il ajouté.

La diplomatie allemande est en contact avec la famille de l’activiste russo-canadien en raison de son hospitalisation dans la capitale allemande, bien que ce transfert ait été organisé de manière privée.

Pour rappel, Piotr Verzilov avait d’abord été admis dans un centre hospitalier de Moscou à la suite d’une audition judiciaire : le militant était tombé dans le coma et avait également perdu la vue pendant un certain temps. Depuis, il a repris connaissance mais hallucine et délire toujours, d’après son entourage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *