France : Sept personnes blessées dans une attaque au couteau à Paris

France : Sept personnes blessées dans une attaque au couteau à Paris

Sept personnes ont été blessées, dont quatre grièvement, dimanche soir à Paris, après avoir été agressées à l’arme blanche par un individu qui serait d’origine afghane.
Une source proche de l’enquête a rapporté l’interpellation par un équipage de la Brigade anticriminalité dans le 19ème arrondissement de Paris d’un homme, «a priori de nationalité afghane», muni d’une arme blanche et d’une barre de fer. Rien ne permettrait à ce stade de retenir le caractère terroriste de ces agressions.
Les faits se sont déroulés peu avant 23 heures, heure locale (21h00 GMT) dans le XIXe arrondissement, au nord de Paris, le long du canal de l’Ourcq. L’homme a attaqué des piétons dont deux touristes britanniques, qui lui étaient inconnues dans la rue près de deux cinémas MK2.
Une enquête a été ouverte pour tentatives d’homicides volontaires et a été confiée au 2ème District de la police judiciaire.
La France a été ces derniers mois, le théâtre de plusieurs attaques de ce genre. Le 23 août, à Trappes, dans la banlieue de paris, un homme également armé d’un couteau, a tué sa mère et sa sœur et blessé grièvement une troisième personne.
Les autorités françaises avaient évoqué l’acte d’un «déséquilibré». Quelques jours auparavant, le 13 août, un jeune afghan demandeur d’asile dans un stade avancé d’ébriété, avait blessé à l’aide d’un couteau, quatre personnes dont une grièvement, dans le centre-ville de Périgueux, dans le sud-ouest.
Le 20 juin à Tours, dans le centre du pays, un homme qui menaçait des passants avec un couteau sur un pont piétonnier, avait été interpelé. Le 13 juin, une femme voilée avait légèrement blessé deux personnes au cutter dans un supermarché près de Toulon, dans le sud de la France, un fait isolé d’une personne avec des troubles psychiatriques avérés selon les enquêteurs.
Enfin le 12 mai, un passant avait été tué et quatre personnes blessées à Paris par un humme armé d’un couteau qui avait été abattu par des policiers. Seulement pour cette dernière agression, revendiquée par l’Etat islamique, le caractère terroriste a été retenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *