L’Espagne bloque une vente d’armes à l’Arabie saoudite

L’Espagne bloque une vente d’armes à l’Arabie saoudite

Le ministère espagnol de la Défense a annoncé mardi, avoir renoncé à une vente de 400 bombes à guidage laser au gouvernement saoudien, impliqué dans un sanglant conflit armé au Yémen.
«La Défense confirme ainsi l’information diffusée par la Cadena SER», a indiqué mardi le ministère dans un e-mail adressé à la presse. En effet, cette radio qui avait déjà relayé cette information, a précisé que la décision de Madrid fait suite aux bombardements effectués au courant de cet été au Yémen, occasionnant la mort d’au moins 66 enfants le mois d’août dernier.
D’après Cadena SER, l’Exécutif du socialiste Pedro Sanchez, qui est arrivé aux commandes du pays début juin, a entamé le mois suivant une procédure visant à annuler le contrat conclu avec Ryad, en été 2015, par son prédécesseur conservateur, Mariano Rajoy.
Il est à noter que le Royaume saoudite avait déjà versé à Madrid 9,2 millions d’euros (10,1 millions de dollars) dans le cadre de cette transaction, une somme qui sera désormais remboursée à Ryad, à en croire la Cadena SER.
Par ailleurs, la secrétaire d’Etat espagnole au Commerce, Xiana Mendez, qui est en charge des contrats d’armement, recevait des organismes de la société civile militant contre la vente d’armes à l’Arabie saoudite, notamment Amnesty International, Greenpeace et Oxfam.
Ces organisations craignaient que cet armement ne soit employé sur le territoire yéménite, où l’Arabie saoudite conduit une alliance arabe dans une guerre contre la rébellion des yéménites chiites houthis proches de l’Iran s’implique dans un conflit armé à l’origine de la mort de 10.000 personnes, dont une majorité de civils, et d’une crise humanitaire sans précédent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *