L’Italie propose un système de rotation des ports d’accueil des migrants en Europe

L’Italie propose un système de rotation des ports d’accueil des migrants en Europe

L’Italie compte proposer ce jeudi à Vienne, lors d’une réunion informelle des ministres de la Défense de l’Union Européenne (UE), l’idée d’une rotation des ports européens pour l’accueil des clandestins secourus en mer Méditerranée par la mission navale européenne Sophia.

«Lors de la réunion informelle des ministres de la Défense de l’UE à Vienne, je porterai au nom du gouvernement italien, une proposition de modification des règles de la mission Sophia concernant le port de débarquement», a posté mercredi sur Facebook, la ministre italienne de la Défense, Elisabetta Trenta.

Hier un peu plus tôt, une source du même ministère italien avait précisé que «la proposition vise à parvenir à une rotation des ports de débarquement». En fait, l’Italie veut faire en sorte de ne pas être le seul Etat membre de l’UE à s’occuper du problème migratoire.

Actuellement sous commandement italien, la mission Sophia prévoit pour le moment que l’ensemble des clandestins sauvés dans le cadre de cette opération soient débarqués dans un port italien. Un principe que l’Italie considère désormais « inacceptable », à en croire Mme Trenta.

D’après certains médias, l’Italie va proposer d’effectuer des rotations entre les ports de plusieurs Etats membres de l’UE disposant d’une façade maritime méditerranéenne, en l’occurrence l’Espagne, la France, la Grèce et Malte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *