Le ministre britannique chargé du Brexit, David Davis rend le tablier

Le ministre britannique chargé du Brexit, David Davis rend le tablier

David Davis, le ministre britannique en charge du Brexit, a annoncé ce dimanche, sa démissionné de son poste au sein du gouvernement de Theresa May.

Dans sa lettre de démission, il se présente comme un «conscrit réticent» qui ne partage pas le plan de sortie de l’Union européenne voulu par la Première ministre.

La démission de David Davis intervient deux jours après une réunion de Theresa May avec ses ministres et qui avait abouti à l’annonce d’un accord sur la volonté de maintenir une relation commerciale post-Brexit étroite entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

A l’issue de cette réunion, le gouvernement a adopté des propositions qu’il doit présenter ce lundi aux députés britannique avant de les soumettre à Bruxelles, parmi lesquelles figurent la mise en place d’une zone de libre-échange et un nouveau modèle douanier avec les Vingt-Sept pays membres de l’UE, dans le but de maintenir un commerce «sans friction» avec la zone euro.

Pour David Davis, cette stratégie n’est pas en conformité avec le désir que les Britanniques ont exprimé lors du référendum sur le maintien ou non de leur pays dans l’Union européenne.

Les médias britanniques ont rapporté que les secrétaires d’Etat au Brexit, Steve Baker et Suella Braverman ont également quitté le gouvernement en emboîtant le pas à David Davis.

Eurosceptique convaincu, David Davis est un vieux routier de la politique britannique qui a été notamment secrétaire d’Etat aux Affaires européennes de 1994 à 1997.

Il avait été nommé il y a deux ans pour diriger un ministère créé au lendemain du vote des Britanniques sur la sortie de l’Union européenne. En désaccord avec Theresa May sur le dossier du Brexit, cela faisait des mois que les rumeurs circulaient sur sa démission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *