Libye : Le GNA engage la chasse aux djihadistes

Libye : Le GNA engage la chasse aux djihadistes

Le gouvernement libyen d’Union Nationale (GNA) basé à Tripoli, a annoncé le lancement d’une opération militaire visant à traquer les éléments de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) encore en activité dans l’ouest de la Libye.

« L’opération Tempête de la Patrie a été lancée lundi à l’aube sur ordre du chef du GNA, Fayez al-Sarraj, en sa qualité de chef des forces armées», a confié le même jour aux médias son porte-parole, Mohamed al-Sallek.

Et de préciser que cette opération, placée sous la responsabilité de la Force de Lutte Antiterroriste (FLA), cible « tous les foyers du terrorisme » dans la périphérie des villes de Misrata – située à 200 km à l’est de la capitale libyenne, Tripoli -, Bani Walid, al-Khoms, Msillata, Tarhouna et Zliten (ouest).

A titre d’information, le GNA a mis sur pied la FLA en janvier 2017. Actuellement, cette force dirigée par le maréchal Mohamed al-Zeen est basée à al-Khoms, localité côtière située à une centaine de kilomètres de Tripoli. Les détails de sa composition n’ont pas été divulgués, tout comme l’ampleur de l’opération « Tempête de la Patrie ».

Depuis le déclin du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est sous la coupe des groupes armés pendant que deux administrations rivales se battent pour contrôler le pays : d’une part, le GNA, internationalement reconnu et basé dans la capitale, et de l’autre, une administration régnant dans l’est de la Libye avec l’appui du général Khalifa Haftar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *