La Belgique reconnaît des fraudes à l’exportation de viandes vers plusieurs pays

La Belgique reconnaît des fraudes à l’exportation de viandes vers plusieurs pays

Le gouvernement belge a informé la Côte d’Ivoire, Hong-Kong et le Kosovo que des exportations frauduleuses de viande rouge depuis un abattoir de Bastogne leur ont été destinées jusqu’en fin 2016, a annoncé lundi dernier, l’Agence fédérale belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA).

D’importantes fraudes à l’étiquetage de viande de bœuf ont été remarquées sur ce site de l’entreprise agroalimentaire Veviba. Il s’agit, entre autres, de modifications de dates suggérant une congélation récente.

Le ministre belge de l’Agriculture, Denis Ducarme, n’a pas hésité à dénoncer les « pratiques mafieuses » de cette société. Dans la foulée, il a sommé l’AFSCA de s’expliquer. A propos, l’autorité belge de sécurité alimentaire est accusée de laxisme dans ses contrôles chez Veviba.

En réponse, l’AFSCA dit avoir saisi la justice suite au constat, pour la première fois en 2016, d’anomalies sur le site de cette entreprise à Bastogne, après quoi cette agence affirme avoir « respecté le secret de l’instruction », selon un rapport transmis lundi aux élus.

Ce n’est qu’un an et demi après que la gravité de ces fraudes va être révélée suite à une perquisition ordonnée par la juge d’instruction. Sur cette base, les autorités belges ont retiré à Veviba son agrément et rappelé ses produits dans les supermarchés belges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *