Nouvelle perturbation en vue du trafic aérien chez Air France

Nouvelle perturbation en vue du trafic aérien chez Air France

Une intersyndicale, tous métiers confondus, appelle le personnel de la compagnie Air France, à une grève le 23 mars prochain pour réclamer des augmentations de salaires, soit un mois seulement après le précédent mouvement qui avait conduit à l’annulation d’un quart des vols du transporteur aérien français.

Pas moins de onze syndicats exigent une revalorisation des grilles salariales de 6%, estimant cette revalorisation incontournable pour rattraper la perte de pouvoir d’achat subie depuis la dernière augmentation générale en 2011.

Dans un communiqué publié hier mardi, les organisations de pilotes (SPNL, Spaf, Alter), d’hôtesses de l’air et de stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et du personnel au sol (CGT, FO et SUD) entendent poursuivre leur mouvement de grève face à une direction qui “reste sourde” aux revendications salariales exprimées avec “succès” le 22 février.

Le  syndicat PNC-Unsa qui appelle aussi à cesser le travail, dénonce tout particulièrement l’entêtement de la direction de la compagnie alors “qu’elle annonce des bénéfices records suite à six ans de blocage de salaire et des efforts d’efficacité économiques très importants”.

Le bras de fer entre les syndicats et la direction d’Air France a été engagé après l’échec des négociations salariales. Selon la direction, près d’un quart du personnel, 22% plus précisément, avaient suivi l’appel inter-catégoriel à la grève, inédit depuis 1993, qui avait été lancé pour le 22 février dernier.

L’intersyndicale a jugé insuffisant l’augmentation générale de 1% en deux temps et une enveloppe d’augmentations individuelles (primes, promotions, ancienneté, …) de 1,4% pour les agents au sol appliquées unilatéralement par la direction.

Les syndicats menacent de “durcir le mouvement en l’absence de négociations” d’ici au 15 mars, date d’une prochaine réunion intersyndicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *