Royaume-Uni : empoisonnement d’un ancien espion russe

Royaume-Uni : empoisonnement d’un ancien espion russe

Les médias britanniques ont rapporté l’empoisonnement présumé d’un homme d’une soixantaine d’années qui serait un ex-espion russe au service du Royaume Uni. Il a été hospitalisé dimanche “dans un état critique” à Salisbury, dans le sud de l’Angleterre.

La police du Wiltshire a annoncé que l’homme et une femme d’une trentaine d’années  qui se trouvaient avec lui ont été retrouvés inconscients sur un banc, dans un centre commercial de Salisbury. Ils ont été tous les deux hospitalisés.

La police de Salisbury a précisé que les deux personnes ne présentaient aucune blessure visible et sont traitées pour une exposition présumée à une substance toxique. Le quotidien The Guardian dit savoir qu’il s’agit d’un empoisonnement au fentanyl, un puissant opiacé.

Si aucune information n’a été officiellement communiquée sur l’identité de l’homme, la BBC affirme qu’il s’agit de Sergueï Skripal, un ex-colonel du renseignement militaire russe.

Accusé d’espionnage au profit du Royaume-Uni, il avait été condamné à 13 ans de prison en Russie en 2006. Avec trois autres agents russes, il avait fait l’objet d’un échange en 2010, contre dix agents du Kremlin expulsés par Washington, un échange qui avait été le plus important entre la Russie et les Etats-Unis, depuis la fin de la Guerre froide.

Selon la BBC, Sergueï Skripal avait été payé 100.000 dollars pour fournir au MI6, le renseignement britannique, les noms des agents russes présents en Europe.

Les circonstances de cette tentative d’assassinat rappellent celles de l’affaire Litvinenko, du nom d’un ancien agent du FSB, les services secrets russes, et opposant au régime du président Vladimir Poutine, empoisonné en 2006 à Londres au polonium -210, une substance radioactive extrêmement toxique.

De son vivant, Alexandre Litvinenko collaborait avec les services secrets britanniques et enquêtait sur d’éventuels liens entre le Kremlin et des réseaux mafieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *