La candidate à la présidentielle russe Ksenia Sobtchak agressée à Moscou

La candidate à la présidentielle russe Ksenia Sobtchak agressée à Moscou

Ksenia Sobtchak, la candidate à l’élection présidentielle en Russie, proche de l’opposition libérale, a affirmé sur son compte Twitter, avoir été agressée dimanche à Moscou, par un homme qui l’aurait bousculée et aspergée d’un liquide qui s’est avéré être de l’eau.

Ksenia Sobtchak raconte sur son Twitter qu’un homme l’a bousculée, la faisant tomber par terre avant de l’asperger avec un liquide en criant «C’est pour Jirinovski». Appelée sur les lieux, la police a indiqué avoir interpelé l’agresseur présumé, précisant que le liquide était de l’eau.

Pour la petite histoire, Ksenia Sobtchak avait jeté un verre d’eau sur la figure du candidat d’extrême-droite à la présidentielle Vladimir Jirinovski, la semaine dernière lors d’un débat télévisé, après que celui-ci l’ait copieusement insultée.

Agée aujourd’hui de 36 ans, ancienne vedette de la télévision et depuis quelques années intervieweuse indépendante, Ksenia Sobtchak est le symbole de la jeunesse dorée russe.

Ses critiques d’une rare dureté contre le président Vladimir Poutine dans les médias grand public ne suffisent pas à lui éviter des accusations d’instrumentalisation par le Kremlin.

Alors que la victoire du président sortant Vladimir Poutine semble jouée d’avance pour ce scrutin, Ksenia Sobtchak vise les 3% de vote pour arracher la quatrième ou à défaut la cinquième place. Mais l’institut de sondage VTsIOM ne la crédite que de 1,6%.

L’élection présidentielle du 18 mars prochain sera marquée par l’absence du principal opposant au pouvoir en place à Moscou, Alexeï Navalny, dont la candidature a été rejetée en raison d’une condamnation en justice qu’il a dénoncée comme orchestrée par le Kremlin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *