Les longues négociations gouvernementales en Allemagne tendent vers la fin

Les longues négociations gouvernementales en Allemagne tendent vers la fin

Les conservateurs et les sociaux-démocrates allemands se sont engagés ce lundi dans la dernière ligne droite des longues discussions visant à former un gouvernement de coalition en Allemagne.
Les deux parties ont convenu de ne pas aller au-delà de mardi. Alors que ces négociations ont commencé début janvier, elles étaient censées s’achever dimanche dernier. Mais, au final, la CDU-CSU et le SPD ont décidé de prolonger légèrement les débats.
Les deux familles politiques ont dû discuter sur divers sujets, dont l’Europe, l’immigration, la santé, les retraites et le droit du travail. Ces échanges avaient particulièrement pour but de persuader les sociaux-démocrates de s’engager dans une nouvelle grande coalition, après celle de la période 2013-2017.
A présent, de plus en plus d’Allemands perdent patience au sujet de cette crise politique. D’après un sondage réalisé par la chaîne de télévision publique ARD, environ 71 % de citoyens allemands disent ne pas comprendre pour quelles raisons « la formation du gouvernement prend autant de temps». Autrement dit, la CDU-CSU et le SPD ont intérêt à clore rapidement ces interminables négociations.
Toutefois, même dans le cas d’un accord, les 440 000 adhérents sociaux-démocrates devront encore se prononcer sur la mise en place de la coalition par le biais d’un scrutin postal. Ce vote pourrait s’étendre jusqu’au mois prochain.
Par contre, si les divergences persistent, la chancelière allemande Angela Merkel n’aura pas d’autres choix que de former un instable gouvernement minoritaire ou de prendre le risque d’aller à de nouvelles élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *