13 000 clandestins africains évacués de Libye

13 000 clandestins africains évacués de Libye

Depuis début décembre, 13 000 migrants africains ont été évacués de Libye, a indiqué lundi le président de la Commission de l’Union Africaine (UA), Moussa Faki.
Ce responsable s’est exprimé au terme d’un sommet de l’UA dans la capitale de l’Ethiopie, Addis-Abeba. Deux tiers des migrants ont d’ores et déjà été rapatriés, a-t-il indiqué, avant d’ajouter que le processus se poursuit.
Le mois dernier, l’UA avait déclaré envisager de rapatrier, avant la mi-janvier, 20 000 migrants bloqués en Libye. Ainsi, M. Faki a reconnu « un peu de retard » accumulé, puis assuré que le processus est « en cours ».
Suite aux révélations de subsahariens vendus sur des marchés d’esclaves en Libye, neuf Etats européens et africains soutenus par les Nations Unies, l’Union Européenne (UE) et l’UA ont convenu de mener des « opérations d’évacuation d’urgence » de migrants victimes de trafic.
Des avions affrétés par des gouvernements africains ont rendu possible les rapatriements. De plus, le Niger et le Rwanda se sont déclarés prêts à accueillir les migrants qui ne pouvaient pas rentrer dans leur pays d’origine.
Depuis le déclin du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye n’est jamais sortie du chaos. Des administrations rivales ainsi que nombre de groupes armés s’y livrent à une bataille pour le pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *