Libye : lourd bilan humain après un double attentat à Benghazi

Libye : lourd bilan humain après un double attentat à Benghazi

Une double attaque à la voiture piégée perpétrée mardi dans la soirée devant une mosquée de la ville de Benghazi, située à l’est de la Libye, a fait au moins 22 morts et une vingtaine de blessés, d’après un dernier bilan.

Fadia al-Barghathi, une porte-parole du centre hospitalier al-Jala de Benghazi, a précisé que ce bilan ne considère que les victimes admises à cet établissement. Autrement dit, il pourrait s’alourdir.

A en croire une source des services de sécurité, une voiture piégée a explosé alors que des croyants sortaient d’une mosquée du quartier d’al-Sleimani, située dans le centre de Benghazi. Une demi-heure plus tard, un second véhicule a explosé dans le même secteur, a ajouté la même source.

La mosquée qui a été le théâtre de ce double attentat est connue pour être le quartier général de mouvements salafistes. Ceux-ci ont lutté contre les djihadistes à Benghazi, avec les troupes du général Khalifa Haftar.

D’ailleurs, le responsable de sécurité de ces forces, Ahmed al-Fitouri, a trouvé la mort lors de cette double attaque, a annoncé un porte-parole militaire à Benghazi, Miloud al-Zwei.

Depuis le déclin du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye n’est jamais sortie du chaos. La ville de Benghazi, qui a été le fief de la révolte libyenne, s’est muée en bastion d’organisations djihadistes. Presque toute cette ville a été reprise l’été dernier à des mouvements djihadistes par les troupes du général Haftar au bout de trois ans de combats armés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *