L’Allemagne accuse la Chine d’espionnage

L’Allemagne accuse la Chine d’espionnage

Le responsable des services de renseignements allemands a accusé publiquement dimanche dernier, la Chine d’essayer de recruter des espions dans les milieux politiques et universitaires en Allemagne.

Les services de renseignements chinois auraient créé de faux profils sur le réseau social LinkedIn pour entrer en contact avec des Allemands. Derrière ces profils de consultants, universitaires et chasseurs de têtes se cacheraient en réalité des agents chinois qui auraient essayé d’approcher au moins 10.000 citoyens allemands, dont la plupart sont des députés ou de hauts fonctionnaires.

Lors d’une sortie médiatique exceptionnelle, le patron des renseignements allemands, Hans-Georg Maassen, a affirmé publiquement faire face à une vaste tentative d’infiltration de certains élus, ministères et agences publiques.

En réaction, Lu Kang, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a estimé que ces propos étaient sans fondement et basés sur des rumeurs.

Dans la foulée, il a demandé à Berlin d’agir de manière plus responsable de sorte à ne pas nuire aux rapports entre la Chine et l’Allemagne.

Dans son édition de mardi, la presse officielle chinoise a abondé dans le même sens. Ainsi, Global Times a estimé que « la Chine doit élaborer des mesures de rétorsion», estimant en conclusion qu’«après tout, l’attaque est la meilleure défense».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *