Le Roi Mohammed VI au Qatar après l’étape d’Abou Dhabi

Le Roi Mohammed VI au Qatar après l’étape d’Abou Dhabi

Le Roi du Maroc Mohammed VI qui effectue depuis mardi dernier une visite d’amitié et de travail aux Emirats Arabes Unis (EEAU), a eu ce samedi en sa résidence à Abou Dhabi, une entretien en tête-à-tête avec Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, Prince Héritier d’Abou Dhabi, Commandant suprême adjoint des Forces armées des Emirats.

Au cours de cette rencontre qui a été élargie à plusieurs hauts responsables des deux pays, ont été passées en revue les excellentes relations bilatérales et le Partenariat stratégique fort et multidimensionnel qui lie les deux pays, ainsi que les liens denses et pérennes de fraternité entre les deux peuples frères.Les deux parties ont également évoqué plusieurs questions d’ordre régional et international et convenu de redynamiser et donner un nouvel élan à la commission bilatérale mixte.

Etaient présents à cette audience, les Conseillers du Roi, Fouad Ali El Himma, Yasser Znagui et Abdellatif Menouni, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita et plusieurs hauts responsables émiratis.

Au terme de sa visite aux Emirats Arabes Unis, le Roi Mohammed VI qui est accompagné du prince Moulay Ismail, s’est envolé ce dimanche, en direction de  Doha, pour une visite similaire au Qatar dans le cadre de sa nouvelle tournée dans le Golfe.

Le souverain marocain a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international Hamad, par l’Émir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani.

Après une brève pause au salon d’honneur, le cortège des deux chefs d’État s’est dirigé au « Diwan Emiri » où le Roi Mohammed VI devait avoir des entretiens avec l’Emir Cheikh Tamim.

Selon de nombreux observateurs, le Roi Mohammed VI qui entretient d’excellents rapports avec les dirigeants des six pays membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) devrait tenter une nouvelle fois de dissiper les malentendus entre le Qatar d’une part et l’Arabie Saoudite, l’Etat des EAU, Bahreïn et l’Egypte.

Ces quatre pays ont en effet, rompu en juin dernier, leurs relations diplomatiques et économiques avec leurs frères et voisins qataris qu’ils accusent de soutenir les groupes terroristes et de se trop rapprocher du régime chiite iranien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *