La crise politique aux Pays-Bas tire à sa fin

La crise politique aux Pays-Bas tire à sa fin

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé lundi à La Haye, qu’un accord a été trouvé entre les quatre dirigeants des formations politiques engagées dans les discussions en vue de constituer une coalition gouvernementale. Il aura fallu un temps record de 208 jours de négociations après les élections législatives pour parvenir à ce terrain d’entente.

Les Pays-Bas seront gouvernés par une coalition pour le moins hétéroclite, avec les libéraux du VVD de Mark Rutte, les progressistes du D66, les conservateurs de l’Union chrétienne (CU) et un autre parti chrétien, le CDA pragmatique. Toutefois, le projet de gouvernement de ce quatuor doit encore recevoir l’approbation de la chambre basse du Parlement, qui s’exprimera aujourd’hui (mardi).

Il faut noter que les Pays-Bas avaient également connu une crise pendant 208 jours en 1977, ce qui constitue un record pour cet Etat. Mais c’est beaucoup moins que pour le cas de la Belgique, qui a manqué de gouvernement de plein exercice pendant 541 jours (18 mois) au cours de la période 2010 – 2011.

Dans le même registre, l’Espagne a été paralysée sur le plan politique durant 314 jours, plus précisément entre les élections législatives du 20 décembre 2015 et le 29 octobre 2016. Un intervalle de temps au cours duquel le gouvernement sortant de Mariano Rajoy se contentait d’expédier les affaires courantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *