La Commission européenne pourchasse Amazon au Luxembourg et Apple en Irlande

La Commission européenne pourchasse Amazon au Luxembourg et Apple en Irlande

La Commission européenne s’est encore attaquée mercredi aux montages fiscaux d’Amazon au Luxembourg et d’Apple en Irlande.

Il y a près de trois ans, Bruxelles avait initié une enquête poussée sur les pratiques fiscales d’Amazon. A présent, la Commission européenne demande au géant américain de la vente en ligne de rembourser 250 millions d’euros (275 millions de dollars) au gouvernement luxembourgeois, qui, d’après elle, lui a accordé « des subventions déguisées ».

« Grâce aux avantages fiscaux illégaux accordés par le Luxembourg à Amazon, près de trois quarts des bénéfices d’Amazon n’étaient pas imposés », a indiqué la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager.

Dans la foulée, la multinationale américaine a contesté cette allégation. « Nous pensons qu’Amazon n’a reçu aucun traitement spécial de la part du Luxembourg et que nous avons payé nos impôts en totale conformité à la fois avec les règles fiscales internationales et luxembourgeoises », a déclaré Amazon, disant vouloir « considérer toutes les options légales, y compris un appel ».

Au cours de la même journée, la Commission européenne s’en est pris à l’Irlande, qui n’a pas encore récupéré plus de 13 milliards d’euros (14,3 milliards de dollars) d’impôts impayés auprès d’Apple. Pourtant, l’exécutif européen le lui avait ordonné il y a plus d’un an. Ainsi Bruxelles a décidé d’assigner cet Etat devant la Cour de justice de l’Union Européenne (UE) pour « non-exécution » de sa décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *