Pays-Bas : démission de la ministre de la Défense

Pays-Bas : démission de la ministre de la Défense

La ministre néerlandaise de la Défense, Jeanine Hennis, a présenté mardi sa démission après la publication d’un rapport dénonçant de « sérieux manquements » ayant entraîné le décès de deux Casques bleus néerlandais au Mali, lors de l’explosion accidentelle d’un mortier en 2016.

« Je suis responsable politiquement et je prends ma responsabilité », a affirmé Mme Hennis après plus de quatre heures de discussions devant la chambre basse du Parlement. « J’arrête comme ministre de la Défense », a-t-elle poursuivi, avant de présenter sa démission au roi Willem-Alexander.

Deux militaires néerlandais avaient trouvé la mort et un troisième avait été grièvement blessé par des éclats de mortier lors d’un exercice en juillet 2016 à Kidal, au nord-ouest du Mali, un obus ayant brusquement explosé.

Selon le rapport officiel du Bureau d’enquête pour la sécurité (OVV) sur l’accident, les soldats employaient des stocks d’obus vétustes acquis en 2006 « dans l’urgence avec l’aide du département américain de la défense ». L’obus en question avait des « zones fragiles dans sa conception : l’humidité peut ainsi y pénétrer », est-il mentionné dans le rapport.

Associée à la chaleur, l’humidité a rendu ces « substances explosives très instables et sensibles aux chocs ». Les enquêteurs ont estimé que l’obus avait été convenablement chargé ce jour-là, mais il a explosé au cours de sa descente dans le mortier et non au moment du tir.

Outre Mme Hennis, le commandant des forces armées, Tom Middendorp, a aussi pris la décision de démissionner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *