Afrique du Sud : un braconnier écope d’une lourde peine de prison

Afrique du Sud : un braconnier écope d’une lourde peine de prison

La justice sud-africaine a condamné un ressortissant mozambicain à 20 ans de prison pour trafic illégal de cornes de rhinocéros.

Mapoyisa Mahlauli, 30 ans, a été arrêté le 17 mars 2016 dans le parc national Kruger. Le même jour, les patrouilles de cette immense réserve animalière étaient tombées sur le cadavre d’un rhinocéros blanc aux cornes sciées. Ils se sont immédiatement lancés à la poursuite des deux braconniers responsables de ce massacre, qui ont réagi en leur tirant dessus. Toutefois, les rangers ont pu arrêter Mapoyisa Mahlauli alors que son complice a réussi à s’enfuir.

Le Mozambicain détenait un fusil, des munitions, une scie et des cornes de rhinocéros à peine coupées. Fort de ces preuves accablantes, il a été reconnu coupable, plus d’un an après son arrestation, de chasse illégale et de possession illégale d’arme, avant d’écoper d’une peine de 20 ans d’emprisonnement.

Cette sanction est une mise en garde pour les braconniers actifs dans la région et qui demeurent, nonobstant les efforts des rangers, difficiles à arrêter suite à la vastitude du parc Kruger (20 000 kilomètres carrés).

L’Afrique du Sud abrite plus de 20 000 rhinocéros, ce qui correspond à 80 % de la population mondiale de ces pachydermes. Ceux-ci y sont sérieusement braconnés, avec plus de 7.100 bêtes massacrées au cours de la dernière décennie. Ainsi, l’espèce est menacée et certaines sous-espèces seraient en danger critique d’extinction, à l’instar du rhinocéros blanc, et d’autres, carrément déjà éteintes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *