Une milice libyenne à l’origine de la baisse des arrivées de migrants en Italie

Une milice libyenne à l’origine de la baisse des arrivées de migrants en Italie

Un groupe armé gagnant en importance à l’ouest de Tripoli, serait selon certains médias, à l’origine de la baisse des arrivées de migrants en Italie constatée en juillet dernier.
L’agence de presse Reuters a rapporté qu’un «groupe armé» en Libye, empêche de manière active les clandestins d’embarquer pour le continent européen à Sabratha.
Située dans la région sous contrôle du gouvernement libyen d’union nationale internationalement reconnu, la ville côtière de Sabratha est considérée comme l’un des principaux points de départ des embarcations de passeurs au sud de la Méditerranée.
La présence de cette milice pourrait expliquer, en partie, la chute considérable des arrivées de migrants sur les côtes italiennes, de 50 % environ le mois dernier en comparaison avec juillet 2016, soit 13 500 contre 30.500 arrivées l’année écoulée.
Les premières statistiques de ce mois d’août laissent présager que la baisse des arrivées de migrants en Italie, pourrait être encore plus importante. Cela peut se justifier du fait que diverses ONG impliquées dans le sauvetage de clandestins en mer ont été obligées de suspendre leurs activités depuis que la marine libyenne a annoncé le 11 août dernier son intention d’élargir sa zone de responsabilité dans les secours et d’en exclure les bateaux étrangers.
Le «groupe armé» évoqué par les médias, serait constitué de centaines de «civils, policiers et militaires», à en croire un membre de la société civile de Sabratha s’exprimant sous couvert de l’anonymat.
D’après une autre source, cette milice aurait été lancée par un «ancien chef de la mafia». Une dernière source ayant des contacts en Libye a confié à Reuters que ce groupe fournissait «d’importants efforts pour rétablir l’ordre à Sabratha», où le groupe dispose, selon les mêmes sources, d’un centre de détention pour migrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *