Accusé de corruption, l’ancien ministre russe de l’Economie clame son innocence

Accusé de corruption, l’ancien ministre russe de l’Economie clame son innocence

Alexeï Oulioukaïev, l’ancien ministre russe de l’Economie qui est accusé de corruption, a continué à clamer son innocence pendant la première audience préliminaire qui se tenait ce mardi à huis-clos.

Cette audience préliminaire doit notamment déterminer la date du début des débats sur le fond de l’affaire, le statut du prévenu actuellement assigné à résidence ou encore la liste des témoins convoqués.

Agé aujourd’hui de 61 ans, Alexeï Oulioukaïev a été ministre de l’Economie en 2013. Partisan de réformes de libéralisation de l’économie russe, il s’était publiquement opposé dans un premier temps, à la vente de la moitié du capital de Bachneft au groupe pétrolier russe Rosneft, qui est dirigé par Igor Setchine, un proche du président Vladimir Poutine.

Cette opération avait mené à la plus grosse cession d’actifs réalisée en 2016 par l’Etat russe, qui espérait ainsi renflouer son budget plombé par l’effondrement des cours du pétrole.

Soupçonné d’avoir tenté de soutirer deux millions de dollars au pétrolier Rosneft dans une affaire qui a provoqué une onde de choix dans les milieux libéraux du pouvoir russe, dont il était proche, Alexeï Oulioukaïev avait été arrêté en novembre 2016.

Il est le plus haut responsable russe à être arrêté pour corruption depuis l’accession au pouvoir de Vladimir Poutine. Ce dernier l’avait limogé par décret, peu après qu’un tribunal l’ait formellement inculpé d’«extorsion de pots-de-vin» puis assigné à résidence. L’ancien ministre risque jusqu’à 15 ans de prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *