L’extrême-droite européenne affrète un navire pour combattre l’immigration clandestine en Méditerranée

L’extrême-droite européenne affrète un navire pour combattre l’immigration clandestine en Méditerranée

Des militants européens d’extrême-droite ont affrété un navire pour lutter contre l’immigration irrégulière en Méditerranée au large des côtes libyennes, suscitant des inquiétudes au sein des ONG engagées dans les opérations de sauvetage.

Des militants d’extrême-droite issus de pays de l’Union européenne (UE) ont annoncé mardi avoir dépêché en mer Méditerranée le C-Star, un navire de 40 mètres, pour servir dans la lutte contre l’immigration clandestine au large de la Libye.

Baptisée « Defend Europe » (défendons l’Europe), cette opération a été initiée par le réseau Génération Identitaire (GI) et particulièrement par ses délégations française, italienne et allemande.

Par le biais d’une collecte de fonds lancée mi-mai en ligne, ces militants ont collecté plus de 87.000 dollars provenant d’un millier de donateurs, ce qui a permis la location du C-Star et de son équipage.

Le navire a quitté Djibouti en fin de semaine dernière et doit traverser le canal de Suez ce jeudi, avant de faire embarquer des militants à Catane (Sicile) la semaine prochaine. Après quoi, le C-Star prendra la direction de la zone des secours au large des côtes libyennes.

Cette opération vise à «montrer le vrai visage des ONG soi-disant humanitaires, leur collaboration avec les mafias de passeurs et les conséquences mortelles de leurs actions en mer», a soutenu Clément Galant dans une vidéo postée par GI sur les réseaux sociaux, précisant que l’objectif de cette opération est de reconduire les migrants en Libye.

De l’avis des gardes-côtes italiens, la Libye ne dispose pas de «port sûr» suivant le droit maritime, la raison pour laquelle ils organisent systématiquement le transfert des migrants vers les ports d’Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *