Rome demande aux pays européens d’ouvrir leurs ports aux navires secourant les migrants

Rome demande aux pays européens d’ouvrir leurs ports aux navires secourant les migrants

Le ministre italien de l’Intérieur, Marco Minniti a demandé dimanche aux pays européens de donner accès à leurs ports, aux navires portant secours aux migrants en Méditerranée.

La semaine dernière, Rome a menacé de refuser d’accueillir sur ses ports les bateaux étrangers transportant des migrants sauvés en mer Méditerranée. L’Italie est confrontée à «une énorme pression», a le ministre au journal italien «Il Messagero».

Minitti a fait remarquer que les navires qui sauvent les migrants « battent pavillon de différents pays européens », précisant que des bateaux d’ONG, de l’opération navale européenne anti-passeurs Sophia et de l’agence européenne des frontières Frontex prennent part à ces opérations, aux côtés des gardes-côtes italiens.

«Si les seuls ports vers lesquels les réfugiés sont acheminés sont les ports italiens, cela ne marche pas», a-t-il martelé, ajoutant que «je suis europhile et je serais fier si même un seul bateau, au lieu d’arriver en Italie, allait dans un autre port. Cela ne résoudrait pas le problème de l’Italie mais ce serait un signal extraordinaire montrant que l’Europe veut aider l’Italie».

Depuis début 2017, plus de 83.000 migrants sont arrivés sur le sol italien, majoritairement en provenance des côtes libyennes. Cela correspond à une hausse de 19 % en comparaison avec la même période en 2016. Par la suite, ces clandestins sont placés des centres d’accueil italiens actuellement quasiment saturés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *