L’Italie expulse un Tunisien soupçonné d’être lié à Anis Amri

L’Italie expulse un Tunisien soupçonné d’être lié à Anis Amri

Le ministère italien de l’Intérieur a annoncé samedi l’expulsion d’un ressortissant tunisien soupçonné d’être lié à Anis Amri, son compatriote qui avait mené l’attaque au camion-bélier contre le marché de Noël à Berlin.

Agé de 36 ans, ce citoyen tunisien résidait à Catania en Sicile, où Anis Amri avait été incarcéré pendant un temps avant de se rendre en Allemagne pour y commettre son attentat ayant fait 12 morts.

Le terroriste avait fini par être abattu par les agents de la police italienne le 23 décembre dernier à Milan, soit quatre jours après l’attaque au camion-bélier contre le marché de Noël à Berlin. Celle-ci avait été revendiquée par l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI).

Le ministère italien a indiqué que l’homme qui a été expulsé avait remis un téléphone à Anis Amri et avait gardé contact avec lui après son départ pour l’Allemagne. Le téléphone a été mis sur écoute, c’est ainsi que les autorités italiennes ont pu retrouver le suspect.

Les forces de l’ordre l’ont arrêté à Turin (nord) au début de ce mois, alors qu’il était sur le point de migrer illégalement en France. La police l’a gardé dans un centre de rétention avant son expulsion, a précisé le ministère italien.

A en croire certains médias locaux, le Tunisien expulsé se nomme Sayed Yacoubi et travaillait dans une ferme en Sicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *