Un second soldat allemand soupçonné de préparer un attentat

Un second soldat allemand soupçonné de préparer un attentat

Le parquet anti-terroriste allemand a annoncé mardi, l’arrestation d’un second soldat allemand, soupçonné d’avoir pris part à la préparation d’un projet d’attentat contre des personnalités politiques allemandes et de nourrir des convictions extrémistes.

Agé de 27 ans, ce soldat allemand est identifié comme «Maximilian T.». Il aurait une idéologie proche de l’extrême-droite et aurait «préparé un attentat grave» avec deux autres suspects interpellés fin avril, en l’occurrence Matthias A., un étudiant allemand de 24 ans, et Franco A., un officier de la Bundeswehr âgé de 28 ans.

Ce trio avait pour but d’attaquer les responsables, d’après eux, de « l’échec en matière de politique d’immigration » ou « engagés en faveur de l’accueil des réfugiés ». Parmi leurs potentielles cibles figuraient notamment l’ancien président allemand Joachim Gauck et l’actuel ministre de la Justice Heiko Maas.

Après ces attaques, les trois complices auraient voulu « jeter la suspicion sur les demandeurs d’asile en Allemagne ». Pour ce faire, ils comptaient orienter les enquêteurs sur la piste d’un réfugié syrien fictif, car il s’agissait d’une fausse identité prise par l’officier allemand. C

e dernier avait pu se faire passer pour un réfugié syrien pendant qu’il poursuivait ses activités de lieutenant sur la base franco-allemande d’Illkirch. Il avait obtenu début 2016 le statut de réfugié en Allemagne sous cette fausse identité.

Par la suite, les forces de l’ordre autrichiennes l’ont arrêté brièvement en mi-janvier pendant qu’il essayait de récupérer une arme à feu cachée dans les toilettes de l’aéroport de Vienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *