La CPI publie le mandat d’arrêt visant l’ex-chef de la sécurité de Kadhafi

La CPI publie le mandat d’arrêt visant l’ex-chef de la sécurité de Kadhafi

La Cour Pénale Internationale (CPI) a publié lundi dernier un mandat d’arrêt émis à l’encontre de l’ancien responsable de la sécurité du défunt dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Datant de 2013, ce mandat de la CPI était scellé.

Al-Touhami Khaled, l’ex-chef de la sécurité du défunt Mouammar Kadhafi, est accusé de quatre chefs de crimes contre l’humanité (emprisonnement, torture, persécution et autres actes inhumains) et de trois chefs de crimes de guerre (torture, traitements cruels et atteintes à la dignité de la personne), précise la CPI dans un communiqué diffusé lundi dernier.

Dans ce texte, il est mentionné que ces crimes ont eu lieu entre février et août 2011, «afin d’écraser par tous les moyens l’opposition politique au régime de Kadhafi». A l’époque, Al-Touhami Khaled, qui était à la tête de l’«Organe de sécurité intérieure», avait pour mandat «d’exécuter les ordres de Kadhafi».

D’après la CPI, les personnes alors détenues dans différents lieux sur le territoire libyen «sont soumises à diverses formes de mauvais traitements, dont des passages à tabac, des chocs électriques, des actes de violence sexuelle, des viols».

Cette instance a opté pour lever les scellés sur ce mandat, estimant que cette démarche «pourrait faciliter l’arrestation et la remise (de l’accusé) car tous les Etats seraient conscients de son existence».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *