Forte hausse du nombre de migrants soupçonnés d’infractions en Allemagne

Forte hausse du nombre de migrants soupçonnés d’infractions en Allemagne

Le nombre de migrants soupçonnés de délits sur le territoire allemand a augmenté de plus de 50%, a révélé le ministère allemand de l’Intérieur dans des statistiques rendues publiques lundi.

Le nombre de suspects arrêtés par les forces de l’ordre et faisant partie de la catégorie des migrants au sens large – c’est-à-dire des demandeurs d’asile, réfugiés, immigrants sans papiers et ceux dont l’arrêté d’expulsion a été suspendu de manière provisoire – a atteint 174.438 personnes l’année dernière, ce qui correspond à un bond de 52,7% en comparaison avec 2015.

Quant au nombre de suspects de nationalité allemande, il a reculé de 3,4%, pour s’établir en 2016 à 1.407.062 personnes. Au cours de la même année, précise le ministère, 8,6% du total des suspects outre-Rhin, entre dans la catégorie des immigrés, contre 5,7% en 2015.

Par ailleurs, le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière a regretté que les délits dont les réfugiés seraient à l’origine aient «augmenté de manière disproportionnée» en 2016.

Dans la foulée, le ministre a lancé une mise en garde en affirmant que «ceux qui commettent de graves infractions perdent leur droit de demeurer ici» en Allemagne.

Thomas de Maizière a d’autre part, précisé que ces chiffres étaient également influencés par le fait que certains migrants étaient responsables de plusieurs infractions alors que la majorité des étrangers se conforme à la législation allemande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *