Afrique du Sud : Zuma, persona non grata aux funérailles d’Ahmed Kathrada

Afrique du Sud : Zuma, persona non grata aux funérailles d’Ahmed Kathrada

Le chef de l’Etat sud-africain, Jacob Zuma n’a pas pu assister ce mercredi à Johannesburg, aux obsèques du héros de la lutte anti-apartheid décédé la veille à l’âge de 87 ans, Ahmed Kathrada, dont la famille avait demandé au président Zuma de ne pas effectuer le déplacement, conformément à la volonté de l’illustre disparu.

L’année dernière, Ahmed Kathrada, qui était le compagnon de cellule de Nelson Mandela à la prison de Robben Island, avait publiquement appelé  Zuma, empêtré dans plusieurs scandales de corruption, à démissionner.

«Le président Zuma ne participera pas aux funérailles et à l’hommage (national), conformément aux souhaits de la famille», a indiqué mercredi matin, la présidence sud-africaine dans un communiqué.

Néanmoins, le chef d’Etat sud-africain a officiellement repoussé de quelques heures, la tenue du Conseil des ministres prévu dans la même journée de sorte à ce que certains membres de l’Exécutif puissent prendre part à ces obsèques à Johannesburg.

En revanche de nombreuses personnalités du pays ont assisté aux funérailles d’Ahmed Kathrada, dont notamment Winnie Mandela, l’ancienne épouse de Nelson Madela, ainsi que Graça Machel, la veuve du même homme politique, ainsi que l’ex-dirigeant, Thabo Mbeki et le vice-président de l’ANC, Cyril Ramaphosa.

Très discret depuis sa retraite politique en 1999, Ahmed Kathrada était sorti de sa réserve en 2016, pour déplorer la direction prise par le parti au pouvoir en Afrique du Sud sous le leadership de Zuma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *