Une soixantaine de migrants originaires bengalais bloqués en Libye

Une soixantaine de migrants originaires bengalais bloqués en Libye

Les gardes-côtes libyens ont intercepté pas moins de 60 migrants irréguliers provenant du Bangladesh, qui essayaient de gagner le continent européen par la mer et qui sont à présent, bloqués en Libye, a annoncé lundi à la presse, un porte-parole de la marine libyenne.

«Les gardes-côtes de Zaouïa … ont intercepté un bateau pneumatique avec à son bord 60 migrants clandestins, tous originaires du Bangladesh», a déclaré le porte-parole de la marine libyenne, le général Ayoub Qassem, précisant que cette opération s’est déroulée dimanche très tôt au large de la ville côtière de Sabratha, située à 66 km à l’ouest de Tripoli.

«Les migrants ont été ramenés sur la côte, au port de la raffinerie de Zaouïa» (45 km à l’ouest de Tripoli) où une équipe médicale les a pris en charge «avant d’être remis aux autorités de la lutte contre l’immigration clandestine», a précisé la même source.

Suite à l’absence des contrôles au niveau des frontières et du manque de moyens mis à la disposition des gardes-côtes, la Libye s’est muée en plaque tournante de l’immigration irrégulière. Les migrants essayent d’atteindre l’île italienne de Lampedusa, distante d’environ 300 kilomètres des côtes libyennes.

Environ 515.000 migrants ont pu traverser la mer Méditerranée depuis début 2017 en provenance des côtes libyennes. Sur le même parcours, près de 3.000 clandestins sont morts ou sont portés disparus, suivant un bilan du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *