Washington et Londres interdisent le port en cabine d’appareils électroniques sur certains vols

Washington et Londres interdisent le port en cabine d’appareils électroniques sur certains vols

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont décidé suite à des menaces terroristes non spécifiées, d’imposer de nouvelles restrictions sur le type d’appareils électroniques que peuvent prendre en cabine des passagers au départ d’aéroports situés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

La Grande-Bretagne a décidé d’imposer aux voyageurs en provenance d’aéroports en Arabie saoudite, en Egypte, en Jordanie, au Liban, en Tunisie et en Turquie de mettre dans les bagages en soute des appareils plus gros que des téléphones portables, comme des tablettes, des lecteurs DVD portatifs, les ordinateurs portables et les caméras.

Un porte-parole de la Première ministre britannique Theresa May a précisé que cette mesure devrait entrer en vigueur dans moins d’une semaine.

Peu avant la Grande-Bretagne, les Etats-Unis avaient annoncé la même mesure et pour les mêmes pays, à l’exception du Liban et de la Tunisie, mais en ajoutant à la liste les Emirats arabes unis, le Koweït, le Maroc et le Qatar.

La Direction générale de l’aviation civile en France a déclaré qu’une «analyse du risque» était actuellement en cours et a évoqué des discussions interministérielles sur le même sujet.

Ces mesures sont justifiées par les différents services de sécurité des pays concernés, par l’intérêt constant porté par des terroristes à viser l’aviation commerciale, y compris des plateformes de transport, au cours des deux dernières années.

Les services de renseignement occidentaux rapportent que les groupes terroristes cherchent de nouvelles méthodes pour perpétrer leurs attentats, comme dissimuler des explosifs dans des biens de consommation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *