Le japonais Fujitsu investi 50 millions d’euros en France

Le japonais Fujitsu investi 50 millions d’euros en France

Le géant japonais des équipements et services informatiques Fujitsu vient d’annoncer un investissement de 50 millions d’euros sur cinq ans en France.

Cet investissement va notamment porter sur la création d’un centre d’excellence sur l’intelligence artificielle qui sera logé au sein de l’incubateur de l’Ecole polytechnique.

Ce centre d’excellence sur l’intelligence artificielle, qui sera dirigé par le directeur technique de Fujitsu France Axel Mery, a ouvert ses portes hier jeudi.

Fujitsu cherche à développer des compétences dans l’analyse de données et les algorithmes, en particulier le « machine learning » pour la maintenance prédictive, l’analyse d’image, de photo ou de vidéo, ainsi que le traitement du langage naturel pour les « chatbots », la synthèse vocale et les nouvelles interfaces homme-machine.

Un partenariat a même été signé dans cette optique entre Fujitsu et l’institut de recherche français Inria. Les 50 millions débloqués par Fujitsu doivent également servir à développer les relations avec les start-up, à travers des prises de participations minoritaires directement dans des jeunes pousses prometteuses ou dans des fonds d’investissement.

L’annonce de Fujitsu intervient six mois à peine après la visite de Tatsuya Tanaka, le président du groupe, à Paris, à l’occasion du Salon Viva Tech. Pour les équipes françaises, l’investissement du groupe est une reconnaissance des atouts de la France, à savoir un grand marché, des champions mondiaux et des compétences technologiques, dans la compétition internationale.

Le développement de l’entreprise en France rentre dans la stratégie globale du groupe, qui réalise actuellement moins de 40% de son chiffre d’affaires de 40 milliards de dollars hors du Japon, seuil qu’il compte faire passer à 50% d’ici trois à cinq ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *