Séismes en Italie : l’addition est très salée

Séismes en Italie : l’addition est très salée

La Protection civile italienne a indiqué que la facture suite aux séismes survenus dans le centre du pays depuis le 24 août dernier s’élève à plus de 23 milliards d’euros (25,3 milliards de dollars), avant de demander à la Commission européenne d’activer le Fonds de solidarité de l’Union Européenne (UE).

Cette estimation considère non seulement les dégâts directs pour les biens privés, les entreprises ou encore le patrimoine culturel, mais également les dépenses publiques consenties pour faire face à l’urgence, réparer les infrastructures, reloger les sinistrés, reconstruire les zones frappées par les tremblements de terre, …

Les dégâts correspondent à 23,53 milliards d’euros (25,88 milliards de dollars), dont 12,9 milliards (14,2 milliards de dollars), sur des édifices privés et 1,1 milliard (1,2 milliard de dollars), sur des édifices publics. Quant aux dégâts sur le patrimoine culturel, ils s’élèvent à 3 milliards d’euros (3,3 milliards de dollars).

Le 16 novembre dernier, le gouvernement italien avait d’ores et déjà sollicité l’activation du fonds de solidarité prévu par l’UE pour les catastrophes naturelles. Les dégâts étaient alors estimés à 7 milliards d’euros (7,7 milliards de dollars), sans considérer le séisme du 26 août dernier, qui a causé la mort de près de 300 personnes et détruit diverses localités. Depuis, la même région a été le lieu de deux secousses supplémentaires le 26 octobre, d’une autre le 30 octobre et de quatre secousses le 18 janvier, en plus d’innombrables répliques. Ce qui a provoqué des dégâts considérables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *