Bras de fer entre Israéliens et Palestiniens sur l’adhésion de la Palestine à Interpol

Bras de fer entre Israéliens et Palestiniens sur l’adhésion de la Palestine à Interpol

interpolLe ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan a vivement réagi à la tentative des Palestiniens de rejoindre Interpol, craignant de voir les Palestiniens, en cas d’adhésion, transmettre des renseignements sensibles à des groupes terroristes.
Lundi, l’ambassadeur palestinien en Turquie, Faed Mustafa a déclaré que l’Autorité palestinienne ferait le nécessaire afin de rejoindre Interpol, une demande qui a été officiellement faite en août 2015.
Il assuré que plusieurs ministères de l’Autorité palestinienne ont eu des « discussions approfondies » avec plusieurs pays soutenant cette initiative. La Turquie qui est membre d’Interpol et soutient la demande d’adhésion palestinienne, a envoyé une lettre officielle à l’organisation policière internationale pour que cette demande soit examiné lors de la prochaine assemblée générale d’Interpol prévue du 7 au 10 novembre à Bali, où les Palestiniens espèrent que leur demande soit soumise au vote.
Israël, bien évidemment, ne l’entend pas de cette oreille, son ministre  Gilad Erdan a déclaré que l’adhésion de l’Autorité palestinienne à Interpol politiserait l’institution et nuirait à son intégrité.
Profitant d’une visite officielle lundi dernier à Moscou, le ministre israélien de la Sécurité intérieure a déclaré devant des policiers russes que cette initiative faisait partie des efforts palestiniens pour imposer des décisions unilatérales à Israël en utilisant les institutions internationales.
Pour empêcher l’adhésion de la Palestine, les diplomates israéliens ont fait pression sur les pays membres d’Interpol, et les représentants de la police israélienne ont échangé avec leurs homologues à Interpol.
De manière générale, Israël tente d’empêcher les Palestiniens de rejoindre des organisations internationales, ce qui leur donnerait de facto une reconnaissance en tant qu’Etat.
Interpol, ou Organisation internationale de police criminelle (OIPC), est une organisation internationale qui compte 190 Etats membres et qui a pour mission de promouvoir la coopération policière internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *