Gronde des agents de sécurité privés en France

Gronde des agents de sécurité privés en France

securiteLes agents de sécurité sont descendus hier mercredi dans les rues de plusieurs villes de France pour dénoncer un manque de reconnaissance et des salaires trop bas pour vivre correctement.
A l’appel de l’intersyndicale CGT, CFTC et Unsa qui entend maintenir ainsi la pression sur les pouvoirs publics et les employeurs, les agents de sécurité privés ont tenu des rassemblements à Paris et dans les grandes villes de France.
L’intersyndicale va se réunir à nouveau dans les prochains jours pour décider d’un calendrier concernant cette mobilisation. Vu leur sollicitation de plus en plus grande pour compléter les autorités publiques depuis les attentats qui frappent la France depuis bientôt deux ans, les agents de sécurité en appellent désormais au gouvernement, en plus de leur patronat.
Ils espèrent être reçus dans les prochains jours par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Mais en l’absence d’une entente, ils prévoient des points de blocage de leurs plus gros clients.
Les agents de sécurité privés en France sont actuellement au nombre de près de 160.000 agents, plus nombreux donc que les policiers, présents à l’entrée des stades, dans les centres commerciaux ou dans les aéroports et les banques, debout dix heures par jour et souvent dehors. Pourtant, leur situation est des plus précaires et leurs salaires particulièrement faibles.
Les salaires sont gelés depuis des années et un agent débutant commence à 1.150 euros nets par mois. Certains d’entre eux dorment dans leur voiture ou sous des tentes alors que d’autres encore vont aux restos du cœur.
Plusieurs d’entre eux sont contraints à jongler entre deux employeurs pour éviter la pauvreté. Pourtant, dans le même temps, les heures supplémentaires s’accumulent et ils sont de plus en plus sollicités pour intervenir dans des événements publics.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *