Espagne: un ancien directeur du FMI jugé pour détournement de fonds

Espagne: un ancien directeur du FMI jugé pour détournement de fonds

rodrigo-ratoL’ancien directeur du Fonds Monétaire International Rodrigo Rato fait partie des 64 accusés qui sont jugés à Madrid pour détournement de fonds. Les prévenus sont accusés par le parquet d’avoir détourné 12 millions d’euros de la caisse d’épargne Bankia, via un système de cartes de crédit.

L’affaire avait été révélée il y a deux ans grâce à la fuite d’un mail datant de septembre 2009, dans lequel apparaissait une liste exhaustive de hauts dirigeants et de leurs dépenses exorbitantes faites avec des « cartes de crédit professionnelles ».

Ces cartes de crédits ont reçu le nom de « tarjetas (cartes) black » car les dépenses luxueuses des accusés, allant des restaurants et hôtels de luxe aux safaris, en passant par des clubs privés avec prostituées, n’étaient jamais justifiées.

Rodrigo Rato aurait notamment dépensé 99 041 euros entre octobre et novembre 2010 pour payer fêtes, vêtements et sacs pour femmes. Au total, 80 000 « opérations » ont été dénombrées.

Le procès s’est ouvert mardi à l’Audience nationale à Madrid, la principale instance judiciaire pour les actes de terrorisme ou de corruption. Ce procès fait revivre à l’Espagne entière les pires heures de l’impunité financière.

Aux côtés de Rodrigo Rato sur le banc des accusés sont assis des hommes d’affaires, des syndicalistes, des hommes politiques, autant de dirigeants de Bankia, la plus grande caisse d’épargne espagnole sauvée de la banqueroute en 2012 grâce à l’injection de 22.4 milliards d’euros d’argent public, que les Espagnols n’ont toujours pas fini de rembourser.

Rodrigo Rato, 67 ans, était considéré par les médias dans les années 2000, comme « l’architecte du miracle économique espagnol » et le « gourou économique » des gouvernements du conservateur José Maria Aznar entre 1996 et 2004. Il a également été directeur du Fonds Monétaire International entre 2004 et 2007.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *