La France plaide pour une implication accrue de la BM au Sahel

La France plaide pour une implication accrue de la BM au Sahel

hollande-kim-bmLe président français, François Hollande a appelé lundi, la Banque mondiale (BM) à intensifier son effort dans les pays fragiles, notamment ceux du Sahel.

La France souhaite une collaboration plus étroite entre la Banque mondiale, l’Union européenne et ses Etats membres dans la mise en œuvre de projets de développement dans la région d’Afrique et du Moyen Orient, a déclaré Hollande à l’issue d’un entretien à l’Elysée, avec le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim.

Dans un communiqué diffusé lundi, la présidence précise que François Hollande a plaidé en faveur du lancement rapide de la facilité de la Banque mondiale pour la région Afrique du Nord/Moyen-Orient, à laquelle la France contribuera en apportant une garantie de 800 millions de dollars.

Parmi les objectifs de développement durable poursuivis par l’institution de Bretton Woods, la lutte contre le dérèglement climatique a occupé une place de premier rang dans les discussions entre les deux hommes.

François Hollande et Jim Yong Kim ont insisté sur le respect de 100 milliards de dollars par an dédiés à la lutte contre le dérèglement climatique à partir de 2020. Ils ont de même réaffirmé l’engagement commun de la France et de la Banque mondiale en faveur du développement des énergies renouvelables en Afrique et de la mise en place de mécanismes internationaux de tarification du carbone.

L’Elysée a également annonce une intervention du président français au sommet G20, qui sera organisé entre les 4 et 5 septembre à Hangzhou en Chine, sur la nécessité d’accélérer et d’amplifier la mobilisation autour de cette question.

L’action de Jim Yong Kim depuis qu’il a pris les commandes de la Banque mondiale en juillet 2012 est très appréciée par la France. Sous sa présidence, la Banque mondiale a joué un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique ainsi que les réponses qu’elle apporte aux crises dans le monde, notamment celle réfugiés, son soutien aux Etats fragiles et la mise en place d’innovations financières permettant d’accroître ce soutien.

Le ministre français des Finances Michel Sapin a d’ores et déjà annoncé le soutien de la France à sa candidature pour un second mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *