Netflix quitte la France en direction des Pays-Bas

Netflix quitte la France en direction des Pays-Bas

netflixLe spécialiste des vidéos par abonnements Netflix a décidé de fermer les portes de son siège à Paris, pour se réinstaller aux Pays-Bas.

A peine deux ans après son lancement dans l’Hexagone, Netflix a décidé de fermer ses bureaux dans la capitale française en raison des multiples contraintes que comportent la législation et le fisc tricolores. Néanmoins, il n’est pas du tout question pour le géant de la VOD d’abandonner ses abonnés français : il continuera à leur proposer des films et des séries à partir de son siège européen, désormais implanté aux Pays-Bas.

Une stratégie qui lui permettra de se soustraire à certaines contraintes, dont les impôts. A ce propos, Netflix France a dû s’acquitter de 600.000 euros (660.000 dollars) d’impôts sur les sociétés (IS).En outre, il y a aussi les obligations relatives à la contribution à la création. Autrement dit, du fait de sa domiciliation sur le territoire français, Netflix était contraint de contribuer au fonds d’aide à la création géré par le CNC et de se conformer aux règles de diversité culturelle définies par le CSA.

En déménageant aux Pays-Bas, le spécialiste des vidéos par abonnements devrait théoriquement échapper à ces obligations, tout au moins à court terme. En effet, dans les prochains mois, la situation devrait progresser suite à l’instauration d’une nouvelle directive européenne sur les services des médias audiovisuels. Celle-ci, qui est actuellement en cours d’étude, prône une harmonisation des règles de diversité culturelle. Ainsi, les services seraient tenus de proposer, au minimum, 20 % de contenus européens.

1 Comment

  1. Encore une fois ils créent des lois qui pousse les entreprises hors de l’Europe .
    Merci au gouvernement européen…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *