Libye : le Parlement de Tobrouk ne fait pas confiance au GNA

Libye : le Parlement de Tobrouk ne fait pas confiance au GNA

parlement-tobroukLe Parlement de Tobrouk n’a pas accordé sa confiance au gouvernement libyen d’union nationale (GNA), qui siège à Tripoli. En parallèle, la même instance a demandé au Conseil présidentiel de procéder à la nomination d’un nouveau gouvernement dans les plus brefs délais.

Pour rappel, le GNA été formé le 29 mars dernier après la signature, au Maroc, de l’accord politique inter-libyen sous l’égide des Nations Unies. Depuis, le Parlement de Tobrouk n’a atteint le quorum que lors de sa réunion du lundi dernier, ce qui a rendu possible le vote. Plus précisément, 101 sur 198 élus étaient présents à la plénière, d’après un communiqué de cette instance. Pour ce qui est des résultats du scrutin, le président du Parlement, Aguila Saleh, et 61 autres députés ont voté en défaveur du GNA, un seul élu s’est prononcé pour et les 39 restants ont préféré s’abstenir.

La plupart des députés estiment que le gouvernement d’union national a échoué dans sa mission. De l’avis du député Rida Omran, le GNA a montré son « incapacité à gérer le pays » avant d’indiquer que ce gouvernement, « né faible », est déjà orphelin de quatre de ses membres.

Dans la foulée, le Parlement de Tobrouk a instruit le Conseil présidentiel, qui est composé de quatre membres, de constituer, dans un délai de quinze jours, un nouveau gouvernement de crise formé de 8 à 12 ministres. Entre temps, cette instance a affirmé que l’ensemble des décisions prises par le Conseil présidentiel étaient « nulles et non avenues ». L’annonce constitutionnelle de l’accord politique de décembre 2015 habilite le Parlement à donner la confiance au gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *