Mohammed VI réaffirme l’engagement du Maroc en Afrique et invite l’Algérie à une «solidarité sincère»

Mohammed VI réaffirme l’engagement du Maroc en Afrique et invite l’Algérie à une «solidarité sincère»

 

smLe roi du Maroc Mohammed VI a souhaité samedi, un « engagement et une solidarité sincère » entre le Maroc et l’Algérie, et réaffirmé l’engagement de son pays en faveur de l’Afrique.

Dans un discours adressé à la Nation, à l’occasion du 63ème anniversaire de la «Révolution du roi et du peuple», le souverain a rappelé « la coordination et la solidarité entre les chefs de la Résistance marocaine et le Front de libération nationale algérien » contre les puissances coloniales.

« Nous aspirons au renouvellement de cet engagement et de cette solidarité sincère qui unit depuis toujours les peuples algérien et marocain (…) », a dit le Roi du Maroc, appelant les frères algériens à « œuvrer ensemble, avec sincérité et de bonne foi, pour servir les causes maghrébines et arabes et pour relever les défis qui se posent au continent africain ».

Le souverain marocain a de nouveau tendu la main aux dirigeants de l’Algérie, pour décrisper les relations tendues entre les deux pays voisins, dont la frontière terrestre est fermée depuis plus de vingt ans au détriment des intérêts des deux peuples frères.

Déjà très connu pour être un fervent adepte de la politique sud-sud avec les pays d’Afrique, Mohammed VI a consacré un log passage de son discours aux rapports politiques et économiques de son pays avec le continent noir, réaffirmant à ce titre, l’attachement du Maroc à ses racines africaines et son engagement de plus en plus «profond» et «mutuellement profitable» en Afrique.

Il s’agit, a-t-il dit, d’une stratégie qui est placée depuis les années 2000 « au centre » de la politique étrangère du Royaume et qui s’est illustrée récemment par sa volonté exprimée, de réintégrer l’Union africaine (UA), pour un rapprochement plus profond et plus fécond.

Dans le même contexte, le Roi Mohammed VI a rappelé la « politique solidaire et authentique » de son pays qui s’est démarqué des autres pays notamment sud-méditerranéens, en accueillant et en régularisant la situation de plus de 30.000 migrants subsahariens dans un cadre d' »hospitalité, de bienveillance et de cordialité » dans le cadre d’une nouvelle politique migratoire mise en œuvre depuis 2014.

Le Maroc « ne reviendra pas sur cette approche pratique et humanitaire » envers les migrants subsahariens, a promis le souverain marocain qui a déploré au passage «les dérives qui ont marqué la gestion des questions migratoires au niveau de l’espace méditerranéen ».

L’engagement du Maroc e Afrique  s’est également illustré par de grands projets économiques et financiers, lancés à l’initiative du Roi Mohammed VI, dans des pays africains francophones, par les opérateurs publics et privés marocains qui multiplient depuis peu, les mêmes démarches en direction des pays africains de la zone anglophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *