Thaïlande : Découverte d’autres engins explosifs non actionnés

Thaïlande : Découverte d’autres engins explosifs non actionnés

engins-explosifs-non-actionnes-thaillandeLes forces de l’ordre thaïlandaises ont découvert samedi et dimanche, des bombes n’ayant pas explosé au niveau de trois des principaux sites touristiques du pays.

La police recherchait des indices à la suite des dernières explosions ayant causé la mort de 4 personnes.

Le ministère thaïlandais de l’Intérieur a indiqué que «des bombes ont été découvertes et désamorcées dimanche dans deux sites touristiques touchés par les explosions, la station balnéaire de Hua Hin et l’île de Phuket ».

Un des responsables de ce département, Grisada Boonrach, a précisé que ces bombes «devaient vraisemblablement exploser au même moment que les explosions précédentes».

Selon les forces de l’ordre, d’autres bombes ont été découvertes samedi dans la province de Phang Nga, qui a été le théâtre, un jour plus tôt, d’explosions et d’un incendie présumé d’origine criminelle.

Entre jeudi et vendredi derniers, 11 bombes ont explosé dans 5 provinces situées dans le sud du territoire thaïlandais, causant la mort de 4 personnes. Dix touristes étrangers figurent parmi les blessés.

Le porte-parole des forces de l’ordre, Piyapan Pingmuang, a confié à la presse que « deux personnes ont été arrêtées pour être interrogées au sujet de Hua Hin », où se sont produites deux explosions, causant la mort de deux personnes.

La police a également évoqué le cas d’un troisième suspect qui serait à l’origine d’un incendie criminel. Il a été arrêté à Nakhon Si Thammarat, dans le sud de la Thaïlande. D’après les médias locaux, la personne interrogée serait un des leaders des Chemises rouges, une formation politique soutenant le clan Shinawatra. Une information que les forces de l’ordre n’ont pas confirmée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *