Arrestation aux Pays-Bas d’une Néerlandaise de retour de Syrie

Arrestation aux Pays-Bas d’une Néerlandaise de retour de Syrie

Laura HansenLes autorités néerlandaises ont annoncé l’arrestation d’une de leurs concitoyennes, de retour aux Pays-Bas après avoir fui la Syrie avec ses deux enfants. Elle est soupçonnée d’être liée à l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI).

D’après la presse, cette jeune femme se nomme Laura Hansen et est âgée de 20 ans. Ayant quitté les Pays-Bas depuis près d’un an en compagnie de son époux, elle a été interpellée lundi dernier à son arrivée à l’aéroport de Schiphol. Le Parquet néerlandais a indiqué dans un communiqué que Laura Hansen aurait «fui la zone de conflit en Syrie» et «a été arrêtée immédiatement à son arrivée» à l’aéroport de Schiphol.

Cette Néerlandaise est «suspectée d’avoir participé à une organisation terroriste en Syrie et/ou en Irak entre le 1er septembre 2015 et le 12 juillet 2016», apprend-on de même source. Quant à ses deux enfants, ils ont été pris en charge. Présentement, les procureurs cherchent à déterminer si des charges peuvent être retenues contre Laura Hansen.

Ce n’est pas la première fois que le nom de Laura Hansen est cité dans les médias. Une femme portant le même nom était apparue en juillet à la télévision kurde, affirmant s’être échappée de l’organisation de l’EI. Son mari, âgé de 27 ans, lui avait dit qu’ils partaient en vacances en septembre dernier. Mais, en lieu et place, cet homme l’avait emmenée, contre son gré, à Raqqa, fief djihadiste situé dans le nord de la Syrie. Plusieurs mois après, la femme a été transférée à Mossoul, qui est un autre bastion du groupe EI dans le nord de l’Irak. Laura Hansen a confié à la chaîne de télévision Kurdistan 24, s’être échappée de l’EI grâce à l’aide de son père. Elle se serait rendue aux combattants kurdes ou peshmergas à la suite d’un bombardement à Mossoul, dans lequel ses deux enfants ont été blessés.

Le ministère néerlandais des Affaires étrangères a affirmé que des diplomates étaient en contact avec la jeune femme et sa famille lorsqu’elle séjournait en Irak.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *