Afrique: le Maroc crée une Fondation des Oulémas africains pour combattre le radicalisme

Afrique: le Maroc crée une Fondation des Oulémas africains pour combattre le radicalisme

oulemas-afriqueDans un contexte où l’extrémisme religieux devient une vraie menace  pour la sécurité dans de nombreuses régions d’Afrique, le Maroc prend  des initiatives destinées à contrer le radicalisme islamique et à mettre en avant les valeurs de l’islam tolérant, à l’image de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, dont le souverain Marocain vient d’installer le Conseil supérieur qui regroupe 31 pays africains.

Le roi Mohammed VI avait lancé l’an passé cette fondation rassemblant des personnalités religieuses africaines. Une institution dont le but  premier est de former les oulémas prédicateurs et prédicatrices africains pour véhiculer des messages de paix et de tolérance.

Afin de parachever ce projet, le roi Mohammed VI a présidé mardi le premier Conseil supérieur de la fondation des Oulémas africains. Une cérémonie qui a eu lieu dans la ville impériale de Fez, dans le centre du Maroc, et qui a réuni pas moins de 120 oulémas venus d’une trentaine de pays d’Afrique.

Pour marquer cette journée, le souverain chérifien a décidé de choisir un endroit emblématique pour célébrer la cérémonie religieuse. C’est donc dans l’une des plus vieilles universités du monde, la célèbre université Al Qaraouiyine, que le premier Conseil des oulémas africains s’est déroulé.

Ce rassemblement religieux a, entre autres, permis aux délégations présentes de débattre du rôle que devront jouer les oulémas africains pour contrer l’extrémisme religieux rampant au niveau continental.

En effet, depuis maintenant plusieurs années, différents courants de l’Islam se disputent le monopole de la religion afin d’endoctriner le plus grand nombre de fidèles. Outre la rivalité chiite-sunnite qui prévaut surtout au Moyen-Orient, des sous-branches de l’islam sunnite s’affrontent également en Afrique.

Un constat unanime émerge toutefois sur la montée en puissance du wahhabisme, une mouvance radicale de l’islam qui prône des valeurs extrêmement rigoristes. Cette dernière connaît d’ailleurs un fort engouement de la part des couches sociales les plus pauvres, notamment dans les pays du Sahel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *