Espagne : la coalition de gauche Unidos Podemos bondit dans les sondages

Espagne : la coalition de gauche Unidos Podemos bondit dans les sondages

podemos-unidosLe Centre d’enquête sociologique (CIS) espagnol vient de publier les résultats d’une enquête qui montrent qu’Unidos Podemos, une alliance entre Podemos, certains partis régionalistes et la coalition Izquierda Unida, qui regroupe les Verts et le Parti communiste, pourrait être le principal vainqueur de la nouvelle élection générale en Espagne.

L’alliance est créditée de 25.6% des intentions de vote, ce qui lui vaudrait 88 à 92 sièges au sein de la chambre basse du Parlement, contre 71 pour Podemos et Izquierda Unida en décembre dernier.

Le sondage du CIS a été réalisé auprès de 17.000 individus dans plus de 1.000 communes espagnoles entre le 4 et 22 mai dernier. Il est considéré comme un des plus significatifs puisqu’il permet des projections en sièges, ce qui est essentiel pour évaluer la capacité future de formation d’un gouvernement.

Il révèle que le Parti populaire du chef du gouvernement sortant Mariano Rajoy resterait le premier parti du pays avec 29.2% des voix, en légère progression à 120 sièges.

Ciudadanos, l’autre parti de droite gagnerait également un peu plus de voix mais cette progression ne se traduirait pas en nombre de sièges qui stagne autour de 40. Par contre, ce serait la débandade pour le Parti socialiste remporterait entre 78 et 80 sièges contre 90 aux législatives de décembre dernier.

Mais le grand gagnant de ce sondage est Podemos qui bénéficierait de l’effet de masse lié à son alliance avec Izquierda unida qui lui apporte près de 4 points de pourcentage supplémentaires et un million de voix, et lui permettrait de gagner jusqu’à 20 sièges par rapport à décembre.

Podemos bénéficierait également des déçus du Parti socialiste et de la popularité en Catalogne que lui a acquise son insistance à permettre un référendum d’autodétermination dans la région.

Mais ce sondage, qui montre que la gauche passerait devant la droite en termes de siège, ne garantit pas pour autant une sortie de crise. Etant donné les divergences entre les partis, une alliance Parti socialiste – Unidos Podemos est loin d’être acquise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *