Le patron des renseignements extérieurs allemands mis à la retraite anticipée

Le patron des renseignements extérieurs allemands mis à la retraite anticipée

Gerhard SchindlerLe gouvernement allemand a annoncé mercredi, la mise à la retraite anticipée du patron des services de renseignements extérieurs du pays (BND), Gerhard Schindler, qui semble subir les conséquences du scandale des écoutes en faveur de l’agence américaine NSA.

Ce poste sera désormais occupé par Bruno Kahl, un proche du ministre allemand des Finances, Wolfang Schäuble.

«Le président actuel (du BND) Gerhard Schindler est mis à la retraite anticipée», a mentionné l’Exécutif dans son communiqué, précisant qu’il sera remplacé par Bruno Kahl, un juriste de formation de 54 ans et haut fonctionnaire au ministère des Finances.

Toujours selon la même source, ce changement entrera en vigueur à partir du 1er juillet prochain. En attendant, le ministre de la Chancellerie, Peter Altmaier, en charge, entre autres, des dossiers relatifs au renseignement, a exprimé sa gratitude à Schindler «pour son travail méritoire de plusieurs années à la tête du BND depuis 2012».

La mise à l’écart de Gerhard Schindler, 63 ans, n’a pas été justifiée officiellement. Interrogé à ce propos par la presse, le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, n’a fait aucun commentaire.

De son côté, le journal Süddeutsche Zeitung, qui avait rendu public mardi soir, le remplacement de Schindler, a souligné qu’il était sur la sellette depuis près d’un an, à la suite des révélations sur la centrale d’écoutes de Bad Aibling, à proximité de Munich (sud-est), accusée d’espionner des responsables et des entreprises européennes pour le compte de la NSA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *