L’UE débloque 100 millions d’euros à titre d’aide au nouveau gouvernement libyen

L’UE débloque 100 millions d’euros à titre d’aide au nouveau gouvernement libyen

ue-libyeL’Union Européenne (UE) a décaissé plus de 100 millions d’euros (110 millions de dollars) pour soutenir le nouveau gouvernement d’union nationale libyen constitué sous la direction des Nations Unies.

D’après le chef de la diplomatie européenne, ce financement va servir à la sécurité, à la reconstruction et au renforcement des frontières du pays.

L’Europe a évoqué, de manière détaillée, divers «projets concrets» pour soutenir le nouvel Exécutif libyen, particulièrement dans les domaines de l’économie et de la sécurité. Dans ce cadre, il est prévu de former les gardes-côtes dans l’objectif de mieux combattre les passeurs de migrants clandestins.

Les ministres de la Défense et des Affaires étrangères de l’UE ont échangé lundi soir, par visioconférence, avec le Premier ministre libyen, Fayez al-Sarraj. Ce dernier, dont le gouvernement s’est installé provisoirement à la base maritime de Tripoli, essaye d’asseoir son autorité sur l’intégralité du territoire libyen.

Les Etats occidentaux espèrent que la présence d’un gouvernement d’union en Libye empêchera l’organisation de l’Etat Islamique (EI) de faire de ce pays sa nouvelle base arrière et de diminuer la fréquence des départs d’embarcations contenant des migrants depuis les côtes libyennes.

Ils estiment que l’installation de cette équipe exécutive devrait aussi «contribuer à la sécurité générale par exemple par le biais d’un renforcement potentiel des capacités pour les garde-côtes libyens et la mise en œuvre du droit international», suivant la déclaration adoptée par les 28.

L’Europe a par ailleurs, proposé au gouvernement libyen une mission civile «de conseil et de soutien dans les domaines de la police et de la justice criminelle» en matière de lutte antiterroriste, de gestion des frontières ou de lutte contre l’immigration irrégulière, comme mentionné dans leur déclaration finale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *