L’Algérie et la France signent plusieurs accords à l’occasion de la visite de Valls à Alger

L’Algérie et la France signent plusieurs accords à l’occasion de la visite  de Valls à Alger

vallls-sellalDans le cadre de la visite officielle du Premier ministre français, Manuel Valls en Algérie, un total de quinze protocoles d’accords de partenariat ont été conclus dimanche à Alger, entre des sociétés algériennes et françaises autant publiques que privées dans divers domaines de coopération.

Plus précisément, douze accords de coopération entrant, entres autres, dans les domaines de la mécanique, du numérique, de la formation et de la logistique ont été paraphés hier après-midi, au terme des travaux du forum d’affaires algéro-français ouvert le mardi dernier conjointement par le chef du gouvernement algérien, Abdelmalek Sellal et Manuel Valls.

Parmi ces conventions, une lie désormais le Forum des chefs d’entreprise (FCE) au groupe français d’ingénierie, de montage de projets et d’exploitation (EGIS) pour « la réalisation sur le long de l’autoroute Est-Ouest d’un parc industriel de 3 000 hectares au minimum », a confié à la presse le vice-président du forum, Mehdi Bendimerad.

Selon la même source, ce parc industriel, qui se veut moderne, disposera d’une zone industrielle adéquatement aménagée, offrant un cadre convenable aux entreprises et à l’investissement en Algérie.

Auparavant, trois protocoles d’accord avaient été signés. Ils portent sur le lancement d’une joint-venture pour la production d’engrais phosphatés et d’aliment pour bétail, l’élargissement de l’activité de l’usine d’assemblage et de maintenance des tramways (Cital) et la mise en place d’une usine pour la production industrielle, le conditionnement et la commercialisation dans ce pays maghrébin et au niveau international des produits alimentaires de marque Lesieur du groupe Avril.

En outre, l’Algérie et la France ont paraphé neuf accords institutionnels dans les domaines de la justice, l’éducation et l’enseignement supérieur et des assurances sociales au terme de la troisième session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (CIHN).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *