Algérie : Des voix dénoncent le racisme à l’encontre des migrants subsahariens

Algérie : Des voix dénoncent le racisme à l’encontre des migrants subsahariens

laddh-algerieEn réaction aux évènements survenus vendredi dernier dans la ville algérienne de Béchar, située à 1 150 km au sud-ouest de la capitale Alger, où des migrants subsahariens ont été attaqués par des résidents locaux, la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) appelle à ouvrir une enquête impartiale dans l’objectif d’élucider cette affaire.

La LADDH qui met en garde contre le risque de développement de la «xénophobie» et du «racisme» ciblant les migrants subsahariens en Algérie, n’est pas la seule à avoir dénoncé cette attaque.

« D’après des informations recueillies sur place, tout a commencé dans la matinée du vendredi, quand un groupe d’individus a attaqué des migrants avec des jets de pierres et autres armes blanches dans le but de les déloger de leur lieu d’habitation », en l’occurrence un centre commercial abandonné, a relaté la LADDH.

Pour cause, «une fillette aurait été victime d’une tentative d’agression de la part d’un ou plusieurs migrants ». De l’avis de certains migrants, il ne s’agit nullement d’une quelconque agression d’une fillette mais plutôt d’une histoire montée de toute pièce visant «à les chasser de ces lieux de refuge». Les autorités locales ont d’ailleurs, contraint les migrants à quitter la ville de Béchar. Ainsi, bon nombre d’entre eux sont arrivés à Oran, «blessés, fatigués et, pour certains, ayant perdu leurs effets personnels et leurs bourses», a déploré la LADDH.

Dans la foulée, cette ONG a dénoncé « ces violences » avant de demander « aux autorités l’ouverture d’une enquête sérieuse et impartiale sur les allégations d’une éventuelle victime et sur les auteurs de cette attaque qui a ciblé un groupe d’individus sur la base de leur couleur et de leur statut de ressortissants étrangers».

Par ailleurs, l’association Rassemblement-Actions-Jeunesse (RAJ) a dénoncé dans un communiqué diffusé lundi, le « racisme » que subissent les migrants subsahariens en Algérie et condamné l’attitude des autorités locales de Bechar qui ont contraint les victimes de cette attaque à quitter la ville.

1 Comment

  1. Espèce d’hypocrite!!! Celui ci ferait mieux de dénoncer le racisme des français envers les musulmans et les maghrébins en France.

Répondre à Kahina Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *